Prisonnières sans chaines ni barreaux

Aux États-Unis, la population carcérale féminine a beaucoup augmenté dans les dernières années. Les autorités du Nouveau-Mexique ont donc mis sur pied un programme expérimental de trois semaines donnant une plus grande liberté aux détenues. Le but est de mieux les préparer à leur remise en liberté et de diminuer les chances de récidives.